Reykjavik, une ville à part

Rédigé par Sandra Ambrosano le 08.07.2016 dans la catégorie Nature

On a l’impression d’avoir atterri sur une autre planète, cette île est tout simplement différente de tout ce que l’on a pu voir jusqu’à présent. 

Reykjavik, envol gastronomique et régal pour les yeux

Bien que la capitale paraisse minuscule, elle a de quoi offrir. Outre les petites boutiques et kiosques à souvenirs, on trouve à Reykjavik un grand nombre de restaurants à l’ambiance internationale. Ainsi ai-je mangé du mezzé, un curry aux pois-chiches népalais, des gâteaux délicieux avec un café de Haïti et un plat de nouilles thaïlandaise délicieux. De plus, de bons plats sans viande ne manquent pas.

Troll et moi

Troll et moi

La cuisine islandaise offre des mets succulents. Les plats d’agneaux, de poissons et fruits de mer frais sont fort populaires. Je vous conseille lorsque vous vous rendez dans un restaurant de consulter à l’entrée l’affiche«Whale friendly». Malheureusement les touristes consomment en majorité de la viande de baleine.

Affiche Whale friendly

Affiche Whale friendly

La petite ville est décorée de fresques murales amusantes et originales. Aucune façade n’est trop petite ou trop grande, et quel que soit l’endroit où porte le regard, on y voit une image. Un vrai plaisir des yeux pour tous ceux qui aiment se faufiler dans les rues et s’extasier.

Fresques murales à Reykjavik

Fresques murales à Reykjavik

Outre le symbole de la ville comme l’église évangélique et luthérienne Hallgrimskirkja, le Harpa, centre de concerts et de conférences, m’a littéralement ensorcelé. Ces deux monuments sont, dans leur forme, uniques et on peut les visiter.

L'église évangélique et luthérienne Hallgrimskirkja

L’église évangélique et luthérienne Hallgrimskirkja

Harpa, centre de concerts et de conférences

Harpa, centre de concerts et de conférences

Excursion d’une journée au parc national de Thingvellir, à Gullfoss et Geyser

La visite du parc national de Thingvellir est impressionnante. Une magnifique contrée pour la randonnée et la plongée. Enfin, la faille de Silfra marque la séparation entre les deux plaques tectoniques. Dès 930 après J.-C. le parc national de Thingvellir a fait l’objet de rassemblement de l’un des plus vieux parlements du monde. Le Rocher de la Loi, le Lögretta, a constitué le principal lieu de rassemblement démocratique du pays.

Vue sur le parc national de Thingvellir

Vue sur le parc national de Thingvellir

On entend déjà de loin le fracas de la cascade majestueuse Gullfoss, ce qui signifie la chute d’or. Quand on la contemple, on sait pourquoi elle a reçu ce nom.

La chute de Gullfoss est un fleuve de glacier. Sa gorge s’est formée durant les 10 000 dernières années et continue encore de nos jours. Juste au moment où j’ai pris cette photo, j’ai entendu un bruit de tonnerre sur ma droite: un immense bloc de pierre s’était détaché de la falaise et l’eau l’emportait dans son sillage. Fascinant.

La majestueuse chute Gullfoss

La majestueuse chute Gullfoss

Saviez-vous que tous les geysers du monde se nomment d’après le fameux geyser d’Islande? La source se trouve dans la vallée d’Haukadalur. Stori-Geysir, le grand geyser, ne crache plus. Son jet allant jusqu’à 70 m a été vu la dernière fois en 1964. Strokkur-Geysir est en fait à 100m du Stori-Geysir. Il est actif environ toutes les 7 minutes. Un spectacle admirable mais attention à ne pas se bruler. La température dépasse largement les 60° C.

La source du Geyser Strokkur

La source du Geyser Strokkur

Excursion d’une journée côte sud et volcans

La chute de 60m Skogarfoss est une merveille. La montée en direction du plateau via des escaliers en vaut la peine. Le panorama y est époustouflant. Au pied de la chute, on se sent vraiment tout petit tant la muraille est puissante.

Skogarfoss

Skogarfoss

Arrivé sur la côte, on trouve la plage volcanique de Reynisfjara Halsanefshellir arborant de curieuses formations rocheuses, les rochers de tuf Reynisfjall (340 m).

Rochers de tuf, Reynisfjall sur la côte sud

Rochers de tuf, Reynisfjall sur la côte sud

Plage volcanique de Reynisfjara

Plage volcanique de Reynisfjara

Le trajet en direction de la réserve nationale Dyrolaey vaut le détour. Les parois des falaises sont, au début de l’été surtout, colonisées par les macareux pour y faire leur nid.

Vue sur la réserve nationale de Dyrolaey

Vue sur la réserve nationale de Dyrolaey

Non loin de la localité côtière de Skogar, on peut admirer la langue glaciaire du Solheimajökull au parc géologique de Katla. Les masses imposantes de glace ont malheureusement fondu en raison du changement climatique des dernières années. On reste songeur devant un tel dégât.

Cette région dans le parc géologique du Mont Katla est passionnante. À Reykjavik, il vaut la peine de visiter la Vulcano House“. La vidéo donne un aperçu de ce qui se passe quand un volcan entre en éruption.

De Reykjavik, il y a des tours d’observation de baleines qui durent en général 3 heures. C’est une merveilleuse sensation que de voir devant soi tout à coup une baleine ou un dauphin. Et on est tellement ébaubi par le spectacle que l’on n’arrive pas à prendre de photo. Mais il faut penser que la nature, même si on le souhaite, ne se laisse pas toujours capturer.

C’est pourquoi, il vaut la peine d’aller au musée des cétacés de Reykjavik et de le visiter. Le bâtiment se trouve à la fin du port non loin des prestataires de tours d’observation des cétacés. Le musée offre une application gratuite , qui permet de télécharger un guide audio. Ainsi est-on guidé clairement et pas à pas à travers l’exposition. Les informations sont actuellement fournies en anglais.

Musée des cétacés à Reykjavik

Musée des cétacés à Reykjavik

Chaque Islandais le fait, alors bonne raison de le faire nous aussi. Se rendre dans un bain est une obligation absolue. Non loin de l’aéroport, se trouve le Lagon Bleu. Un véritable paradis. Les billets d’entrées sont contingentés et selon la saison, il faut réserver à l’avance.

Le Lagon Bleu, une obligation absolue

Le Lagon Bleu, une obligation absolue

Maintenant, j’espère vous avoir donné un avant-goût bien attrayant de Reykjavik en tant que porte de sortie pour des aventures captivantes en pleine nature. Je serais heureuse de composer à votre intention un voyage passionnant relatif à cette destination unique . Laissez-vous ensorceler et qui sait, peut-être rencontrerez-vous un Elfe islandais…

Elfes

Elfes

Toutes nos offres de Reykjavik se trouvent sur notre page Web ou venez nous voir dans nos succursales pour conseils.

Sandra Ambrosano
Sandra Ambrosano
le 08.07.2016 dans la catégorie Nature

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *.