Partir à la découverte de l’Inde

Rédigé par Melina Reynaud le 12.09.2017 dans la catégorie Culture & art

Pour nos 30 ans, avec mon compagnon, nous avons eu envie de changements et surtout de réaliser un de mes plus grands rêves: le pays des maharadjahs… Les conditions de voyage et de propreté n’étant pas réputées comme les meilleures, nous avons troqué nos sacs à dos contre des valises, nos habitudes de trajets en bus brinquebalants, contre une voiture climatisée avec chauffeur, et les hôtels sans prétention, contre des chambres de luxe. Un changement radical et fabuleux. Notre première découverte du pays s’est faite dans le Rajastan et l’Uttar Pradesh avec une arrivée à New Delhi. Après 5 heures de routes chaotiques et encombrées, nous sommes laborieusement arrivés à Jaipur pour 2 jours, puis repartis à la rencontre de mon rêve, le Taj Mahal à Agra. Au départ de New Delhi, nous avons pris l’avion pour les contrées verdoyantes du Sud avec une première étape à Cochin et ses filets de pêche. Nous avons découvert les plantations de thé à Munnar, le temple de Mînâkshî à Madurai, testé les différentes variétés d’épices à Kumilly et fait une virée sur un «house-boat» à Alleppey. Afin de nous reposer un peu avant le retour à Genève, nous avons posé nos valises 3 jours dans un hôtel sur la plage de Mararikulam

Jaipur – Forteresse d’Amber

Jaipur – Forteresse d’Amber

Cette forteresse est l’ancienne résidence des maharajahs du Rajasthan, à quelques kilomètres de la ville de Jaipur.

Jaipur – Forteresse d’Amber

Jaipur – Forteresse d’Amber

Dans la «porte de Ganesh», le personnel d’entretien fait une pause. Après plus d’une demi-heure passée sur le site, nous nous sommes demandé si leur rôle était de s’occuper des lieux ou de poser pour les touristes. Ces femmes étaient très belles dans leur sari.

Jaipur

Jaipur

À proximité de Sanganer, visite d’un atelier de sérigraphie exécutée à base de produits naturels imbibés sur des tampons en bois.

Jaipur

Jaipur

Pause déjeuner avec un repas classique indien composé d’un assortiment de légumes, d’un dal et de nans.

Fatehpur Sikri – Buland Darwaza

Fatehpur Sikri – Buland Darwaza

La Sublime Porte, ou Buland Darwaza, haute de 40 mètres, commémore la victoire d’Akbar sur le Gujarat en 1575. On y accède par un large escalier qui amplifie la majesté du bâtiment.

Agra – Taj Mahal

Agra – Taj Mahal

Après le passage de la porte principale donnant sur le Taj Mahal, j’ai ouvert les yeux devant ce majestueux édifice et l’émotion était aussi forte que celle rencontré à l’île de Pâques. Seul l’Ayers Rock reste au tableau de mes grands rêves… Le Taj Mahal est un immense mausolée de marbre blanc édifié entre 1631 et 1648 par l’empereur moghol Shâh Jahân, en mémoire de sa tendre épouse Arjumand Bânu Begam. Le dôme central du tombeau est entouré par quatre minarets identiques, qui s’inclinent vers l’extérieur de telle sorte qu’en cas de tremblement de terre, ils s’écroulent dans la direction opposée au tombeau.

Agra – Taj Mahal

Agra – Taj Mahal

Environs 20 000 personnes ont travaillé sur ce chantier et 1000 éléphants ont été employés pour transporter les matériaux de construction durant l’édification.

Sur la route du Nord

Sur la route du Nord

Pas une seconde ne se passe sans entendre un bruit de klaxon dans cette jungle urbaine saturée de passants et de poussière.

New Delhi

New Delhi

Aéroport de New Delhi pour notre départ vers le sud. À notre atterrissage 3 jours plus tôt, nous avions été choqués par le brouillard présent. Malheureusement, cet épais nuage n’était que de la pollution, plaçant cette ville au rang de la plus polluée du monde.

Port Cochin

Port Cochin

Arrivée dans l’état du Kerala où une atmosphère beaucoup plus respirable et reposante nous attendait. Dans ce port, une méthode de pêche ancestrale chinoise consiste à plonger dans l’eau un immense filet grâce à un système de poulies, de contrepoids et de bras articulés. Nous y dégusterons l’un de nos meilleurs poissons fraîchement péché et cuit dans une feuille de bananier. Une saveur vraiment différente que celle de la cuisine du Nord.

Munnar ou «vallées des thés»

Munnar ou «vallées des thés»

Outre le sommaire musée du thé ne présentant que succinctement le processus de récolte et louant surtout les mérites de l’employeur local «Tata» présent dans de nombreux secteurs d’activité, nous avons su profiter des magnifiques paysages de notre hôtel à flanc de montagne.

Madurai – Temple de Minakshi

Madurai – Temple de Minakshi

Temple composé de plus de 33 000 statues de pierre représentant des animaux, des dieux et des démons peints de couleurs vives. Seul problème majeur: nous avons dû déposer notre appareil dans une consigne. Les photos sont interdites à l’intérieur du temple. Mais nous en avons pris pleins les yeux.

Kumily

Kumily

Le Kathakali est une forme de théâtre dansé originaire de l’État du Kerala. 8 à 10 années d’entrainement intensif sont nécessaires pour maîtriser cet art. Les expressions du visage, les regards et les positions des mains constituent une grande partie du jeu des acteurs.

Alleppey

Alleppey

Paisible balade d’une journée et d’une nuit à bord de cet «house-boat», le long des canaux longeant les rizières. Nous sommes rentrés dans la phase de repos du voyage où la seule activité était la contemplation du paysage.

Alleppey

Alleppey

Nous avons très souvent vu des rizières, mais jamais la récolte. Une fois les plants bien dorés, ils sont fauchés puis passés dans une machine permettant d’isoler les grains de riz. Cette méthode mécanique se fait le plus souvent à la main en battant les plants sur des planches en bois.

Marikulam

Marikulam

Dernière étape de notre escapade indienne avec 3 jours au bord d’une mer d’Oman à 30 degrés. Ce fut un voyage fabuleux et riche en émotions. Les Indiens sont très accueillants et surtout curieux… Nous avons beaucoup été sollicités pour prendre des photos avec eux. Ils nous demandaient toujours d’où nous venions… Avec Samuel, nous avons pris l’habitude de voyager avec un petit carnet où nous avons des photos de notre pays. À chaque fois, ce carnet fait sensation et permet de nouer contact avec les personnes rencontrées.

Melina Reynaud
Melina Reynaud
le 12.09.2017 dans la catégorie Culture & art

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *.