Les merveilles de la Sicile

Rédigé par Marlene Medina le 30.05.2016 dans la catégorie Nature

La Sicile, la plus grande île méditerranéenne, est desservie par un vol de deux heures à peine. L’aéroport de Catane accueille ses passagers avec des photos superbes mettant à l’honneur les régions et les sites à découvrir en vacances; vous êtes tout de suite dans l’ambiance! Les températures sont agréables, ce qui ne gâche rien lorsqu’on part explorer cette île riche en contrastes.

Le printemps et la fin de l’automne sont les meilleures périodes pour aller visiter la Sicile à sa guise à bord d’une voiture de location ou dans le cadre d’un circuit guidé. De mars à mai, la nature se pare de ses plus beaux atours; prairies bigarrées, oliviers et amandiers verdoyants, orangers diffusant des senteurs exquises et romarin dégageant tous ses arômes. Les températures estivales torrides requièrent, de la part des vacanciers ne souhaitant pas uniquement effectuer un séjour balnéaire, un temps d’adaptation certain. Visiter l’île de novembre à fin décembre, en période de Noël, est très agréable: le thermomètre affiche des températures clémentes, 20 degrés environ, le nombre de touristes est raisonnable et les prix se font séduisants.

Les prairies colorées en été

Les prairies colorées en été

C’est partie pour le circuit

Un court trajet autoroutier permet de rallier Syracuse, ville antique, autrefois grecque puis romaine, qui n’a rien perdu de son éclat. Situé dans la vieille ville Ortigia, le temple grec d’Apollon, particulièrement intéressant, est l’un des plus anciens et des plus imposants de Sicile. La balade dans la ville passe par le marché local proposant primeurs, fromages, poissons et bien plus encore. La dégustation est aussi de la partie.

Qui n'a pas envie de se livrer à une petite dégustation?

Qui n’a pas envie de se livrer à une petite dégustation?

Ma recommandation d’hôtel: Grand Hotel Minareto. Situé sur la côte opposée, l’établissement surplombant la mer et Syracuse, accessible en bateau, possède une baie de sable privée qui ravira les amateurs de baignade.

Petite plage privée du Grand Hotel Minareto

Petite plage privée du Grand Hotel Minareto

C’est à travers des paysages sublimes mâtinés de champs de coquelicots que le voyage se poursuit jusqu’à Ragusa, ville baroque inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2002. Nous arpentons la ville à pied et visitons la magnifique cathédrale qui semble particulièrement imposante au crépuscule. Nous profitons du coucher de soleil dans la fameuse station balnéaire de la côte sud, à Marina di Ragusa.

 Cap sur Caltagirone

La prochaine étape est Caltagirone que nous rallions par une route de campagne traversant un paysage d’une beauté inouïe, façonné par des champs de fleurs aux mille et une couleurs, des orangers, des vignobles et des collines à perte de vue. Les rues de Caltagirone, caractérisées par des maisons aux façades carrelées, proposent toutes des magasins de céramique et des ateliers. L’attraction phare, la Scala, est un escalier de 142 marches orné de carreaux de céramique.

Après la pause déjeuner, nous continuons notre chemin bucolique en direction d’Agrigente. Le fameux parc archéologique de la Vallée des Temples, incontournable lors d’un circuit dans cette contrée, est un temple en gré jaune très bien conservé de l’antiquité grecque, entouré d’amandiers et d’oliviers, qui fera son effet sur vos photos prises au crépuscule.

Un temple qui vaut la visite

Un temple qui vaut la visite

 La gastronomie et l’œnologie

Notre voyage longe le littoral sud où le paysage est marqué par des oliviers et des vignobles. Nous nous dirigeons d’ailleurs vers l’un des domaines les plus importants de l’île, la Foresteria à Menfi.

En Sicile, la gastronomie est une véritable institution dont le visiteur se rendra compte au gré de la richesse culinaire à laquelle il pourra goûter. Tout ne se résume pas qu’aux pâtes après tout! Dans le cadre d’un petit cours de cuisine emmené par un chef, nous avons eu la chance de préparer de délicieux arancinis (boules de riz croustillantes fourrées de viande hachée ou de fromage) que nous avons ensuite pu déguster.

Le marsala, un vin doux, doit sa popularité à la ville éponyme que nous partons d’ailleurs conquérir en fin d’après-midi. Le centre, très animé, est également très fréquenté par la population locale qui aime aussi arpenter les ruelles et flâner dans les boutiques.

 La capitale Nous mettons les voiles sur Palerme. La plus belle station balnéaire de toute la Sicile se trouve non loin de la capitale, à San Vito Lo Capo, lieu de rêve qu’on ne peut qu’apprécier.

La plus belle plage, celle de San Vito Lo Capo

La plus belle plage, celle de San Vito Lo Capo

Palerme suscite à la fois l’adoration et le dédain mais pour connaître la Sicile, il faut l’avoir vue. Cette ville offre un condensé de découvertes qui vous laissent pantois: plus de 60 églises dans des styles et des états de délabrement différents, des palais au charme suranné, des jardins luxuriants, une circulation chaotique, des théâtres mondialement connus, des marchés inoubliables et une scène culinaire qui célèbre la vie. Après avoir arpenté les marchés aux influences orientales et satisfait nos papilles gustatives de spécialités, nous visitons la cathédrale de Palerme dédiée à Notre-Dame de l’Assomption, un édifice parfaitement conservé de style arabo-normand.

La cathédrale de Palerme

La cathédrale de Palerme

Le lieu de villégiature le plus visité

Notre itinéraire – route côtière spectaculaire épousant les montagnes, traversant la plupart du temps de longs tunnels ou de gigantesques ponts, permettant au passage de profiter d’une vue époustouflante sur la mer – nous mène en cette matinée à la petite ville de Cefalù, le lieu de villégiature le plus visité de Sicile après Taormine.

L’imposante cathédrale de style normand, l’une des principales curiosités de Sicile, est insérée entre la Rocca – un promontoire rocheux de 270 m de haut – et la mer Tyrrhénienne. La Piazza Duomo et les ruelles alentours au charme arabe distillent une ambiance magique. L’endroit se remplit néanmoins de touristes en haute saison. La plage de sable fin s’étend vers l’ouest et donne sur le centre historique.

La bourgade de Cefalù

La bourgade de Cefalù

Nous continuons notre périple jusqu’à Taormine, village d’artistes très prisé, enveloppé dans un écrin de montagnes et de mer, paysage contrastant avec la vue spectaculaire sur l’Etna.

 L’Etna

Culminant à 3350 m d’altitude, l’Etna – le plus grand volcan actif d’Europe – est le seul domaine skiable du sud de l’Italie. L’ascension jusqu’au sommet passe par des zones climatiques et végétales bien différentes. Pour s’y rendre, mieux vaut se renseigner sur les consignes de sécurité. La météo est capricieuse et peut donc changer du tout au tout. En chemin, on peut se procurer des vêtements chauds avant d’embarquer ensuite à bord d’un véhicule spécial en direction du cratère.

Vue sur l'Etna de Taormine

Vue sur l’Etna de Taormine

Cette expérience fort captivante laisse place à une dégustation de vin au pied du volcan, agrémentée de spécialités siciliennes revigorantes. Nous nous mettons ensuite en route pour l’aéroport de Catane.

Quand partez-vous pour la Sicile? Toutes nos offres concernant la Sicile se trouvent toujours sur notre site Internet. Vous obtiendrez un complément d’informations dans nos agences de voyages.

 

Marlene Medina
Marlene Medina
le 30.05.2016 dans la catégorie Nature

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *.