Panorama02header Pin It

L’Islande, la nature par excellence

Yvan Glannaz

S’il est un pays où la nature retrouve ses lettres de noblesse, c’est bien l’Islande. D’un endroit à l’autre, au détour d’un chemin ou aux abords de chaque habitation, l’extraordinaire est au rendez-vous. Ce pays scandinave est en effet incroyable avec ses paysages à couper le souffle, mais également avec ses contes, ses légendes et ses sagas. Ici, les Elfes et les Trolls côtoient sans tabou les autochtones.

Tout de suite après l’atterrissage, en se dirigeant vers la Capitale, on est confronté à ce que la terre a de plus dramatique à nous donner. En effet, les champs de lave se lovent à perte de vue. Des fumeroles quasi permanentes sont la preuve que cette terre vit encore. Bientôt, derrière une colline magmatique, se présente le «blue lagoon»; un lagon bleu chauffé par les entrailles de la planète. Ici, ce n’est pas tout à fait naturel car l’eau provient d’usines qui exploitent la puissance géothermique du lieu. Ainsi, l’eau chaude, emplie de silice, profite-t-elle aux visiteurs.

FullSizeRender

Le Lagon bleu

Snæfellsnes

Au nord-ouest de Reykjavik, on peut visiter la péninsule de snaefellsnes. Cette bande de terre rassemble bien des joyaux: cascades, volcans, grotte de lave, falaises, sources chaudes et le magnifique glacier Snæfellsjökull (qui n’est rien d’autre qu’un volcan dormant sous la neige).

Waaserfall

Cascade de Kalfárvellir

Fjord

Après une courte traversée en ferry, on atteint les fjords de l’ouest. Moins touristique, plus aride et sauvage, ce lieu magique est l’occasion de balades et de découvertes. Les ornithologues seront ravis de pouvoir être les témoins de la vie de milliers d’oiseaux en particulier sur le point le plus occidental de l’île, la falaise de Látrabjarg. Plusieurs lieux emblématiques sont à voir dans ces fjords: la plage rouge, les cascades de Dynjandi, les sources chaudes de Heydalur ou encore la belle ville d’Isafjördur.

 Latrabjarg Kliffen in Westfjord

Falaise de Latrabjarg à Westfjord

Dynjandi-Wasserfall

Cascade de Dynjandi

Le nord islandais est l’occasion de découvrir la région lacustre de Myvatn. Les pseudos cratères sont voisins du lac mais également des sculptures magmatiques de Dimmuborjir ou encore des grottes Grotagja qui ont servi au tournage de «Game of Thrones». Non loin de là, les solfatares de Namafjall nous offrent l’étendue de différentes activités géothermales. Le Nord est une zone active et on retrouve le petit frère du lagon bleu, plus petit et plus sympa: Myvatn Nature Bath. La capitale du Nord est Akureyri; d’ici ou de différents villages de pêcheurs un peu plus au nord, on pourra aller taquiner la baleine; des excursions d’observation de ces grandioses mammifères marins sont organisées tout au long de l’année; à faire pour s’en mettre plein les mirettes.

Wal

Observation des baleines à Dalvik

L’intérieur du pays est l’occasion de traverser des paysages quasi lunaires. Des montagnes colorées aux rivières chaudes de Landmannalaugar, on se retrouve sur une autre planète. Les amoureux de la marche seront aux anges. De là, une piste accessible uniquement en 4×4 nous amène au sud; l’aventure est au rendez-vous. Des paysages fantastiques aux gués à traverser, c’est un rêve éveillé que l’on vit sur ce chemin.

Au sud, l’énorme glacier du «Vatnajökull» rejette ses différentes langues glaciaires sur des dizaines de kilomètres. À Skaftafell, les balades à pied ou à motoneige sont de mise. Non loin de Skaftafell, on peut coudoyer les Icebergs du lagon Jökulsárlón. En reprenant la route circulaire direction Reykjavik, on passe par la fabuleuse plage de Vik; le sable et les galets noirs, les énormes vagues et les macareux sont les chimères de ce lieu.

Meermitfels

Le plage de Vik

Il me faudrait encore beaucoup de temps pour vous raconter les beautés de ce pays. C’est pourquoi, je me tiens volontiers à votre Disposition.

Alors, n’hésitez pas à me contacter ou passez-nous voir dans l’une de nos succursales.

 

 

 

À propos de cet article

Rédigé le 24.11.2016 Yvan Glannaz
Publié dans Nature
Commenter ce blog. Il n'y a pas encore de commentaires.