header Pin It

Le fantastique monde animalier de l’île de Vancouver

Regula Viridén

Le Canada occidental est connu pour sa grande diversité faunique qui compte, outre les ours noirs, des aigles à tête blanche et des baleines que j’ai pu découvrir, ainsi que d’autres animaux, lors de mon voyage en motorhome de Calgary à Vancouver. Et c’est plus particulièrement sur l’île de Vancouver que j’ai fait mes rencontres animalières les plus spectaculaires.

 

Ours noirs et crabes à Tofino

En cette journée d’excursion pour observer les ours, le réveil a déjà sonné à 05 h 15 afin de pouvoir profiter de la marée basse. Car les ours noirs, en gourmands avisés, profitent du retrait des eaux pour trouver des écrevisses et des crabes sous les pierres de la plage. J’ai pu admirer ce spectacle de très près, je n’ai donc pas regretté de m’être levée aussi tôt.

Bearwatching-Tofino-(9)

Ours sur la plage à marée basse

North Island Wildlife Recovery à Errington

La station d’accueil de North Island Wildlife Recovery est un lieu qui se consacre aux animaux malades, blessés et orphelins, dont des chouettes, aigles, faucons et autres oiseaux, mais également 5 jeunes ours qui retrouveront la nature sauvage cette année encore. Le centre abrite également Knut, un ours noir de plus de 20 ans qui doit rester en captivité car, pour une quelconque raison, incapable de vivre à l’état sauvage. Bref, de quoi en apprendre beaucoup plus sur les animaux, mais aussi d’avoir la possibilité de caresser une peau d’ours (mais pas celle de Knut!). Ainsi, je peux vraiment confirmer qu’un ours peut être aussi doux au toucher que l’on se plait à imaginer.

Weisskopfadler

Un aigle à tête à la station d’accueil de North Island Wildlife Recovery

Observation des baleines et sauvetage miraculeux

À Victoria, j’ai réservé une place pour un tour d’observation des baleines en soirée à bord d’un zodiac, avec l’espoir de voir des orques. Après coup, je veux vous assurer que ce fut la meilleure décision que j’ai prise. Ce tour se fait à bord d’un bateau pneumatique doté d’un moteur de 400 chevaux avec un pilote et un maximum de 12 passagers. En fonction des vagues, on a parfois l’impression d’être sur un grand huit, heureusement sans les Loopings!

Buckelwal-(2)

Observation des baleines à Victoria

Ce soir-là, la mer fut quelque peu agitée et j’ai ainsi compris pour quelle raison l’organisateur déconseille ce genre de tour aux personnes ayant des maux de cœur, de dos et de nuque, voire étant atteintes d’ostéoporose ou d’incontinence. Par bonheur, je ne suis touchée par aucun de ces problèmes, ce qui m’a permis d’entreprendre cette excursion d’une durée de 3 h 30.
À peine arrivés à l’endroit où il est possible d’observer des cétacés, que l’on voit une baleine à bosse. Plus tard, nous avons vu des orques, il y en avait tellement que l’on ne savait plus s’il fallait regarder devant, derrière, à gauche ou à droite du bateau; bref, un moment inoubliable! Selon Matt, notre pilote, nous étions entourés par au moins une quarantaine d’épaulards.
Et, tout d’un coup, au milieu de ce spectacle, on a vu un bébé phoque. Avec ses grands yeux innocents, il semblait être frappé d’impuissance. Matt nous a dit qu’il était possible de le sauver dans la mesure où la mère ne se trouvait pas à proximité. Il ne voulait en aucun cas lui prendre son petit. Et comme la mère était absolument introuvable, c’est à main nue que Matt a sorti le mammifère des eaux, c’est alors que nous nous sommes retrouvés avec 12 passagers et un phoque à bord!

seerobe

Le bébé phoque sauvé

En sachant que nous n’avons pas vu plus d’animaux que la moyenne lors de ce voyage, cette expérience finale, complétée par une fin heureuse, a donné un aspect d’unicité à cette journée mémorable.

 

Avez-vous besoin de plus d’informations et conseils relatifs au Canada? Alors, laissez-vous conseiller dans une de nos succursales Hotelplan.

À propos de cet article

Rédigé le 19.01.2017 Regula Viridén
Publié dans Nature
Commenter ce blog. Il n'y a pas encore de commentaires.